En tournée actuellement

Aladin

Nomination 2016                   Meilleur specacle
MOLIERE                           “JEUNE PUBLIC”

Présentation

Genre : Jeune Public
Auteur : Jean Philippe DAGUERRE et Igor de CHAILLE
Mise en Scène : Jean Philippe DAGUERRE
Avec : Lionel CECILIO ou Geoffrey PALISSE, Natacha KRIEF ou Charlotte RUBY, Alfred COHEN, Jonathan PINTO ROCHA ou Laurent CONOI, Didier VINSON ou Christophe GAUZERAN, Rémy de VAUCORBEIL, Aude MAGNIER, Andreïna IBEDACA, Philippe ARBEILLE

Assistant Mise en Scène : Philippe ARBEILLE
Chorégraphie : Marie jo BUFFON
Musiques : Jean Philippe DAGUERRE
Costumes : Corinne ROSSI
Décor : FARRU
Combats : Christophe MIE

Résumé

Après 4 années de triomphe et 100.000 spectateurs, Aladin est de retour sur la scène du Théâtre du Palais-Royal. Pour conquérir la princesse Yasmine, notre héros saura faire preuve de bravoure, de ruse et de courage, pour déjouer les pièges du terrible Jaffar. Aladin est un spectacle mêlant à la fois chorégraphies, musiques endiablées, combats haletants et Art de l’illusion. C’est un véritable concentré de soleil, d’humour, et de bonne humeur ! Cette mise en scène réunie treize comédiens, chanteurs, et danseurs pour interpréter plus d’une quarantaine de personnages dans des décors princiers, et de somptueux costumes…

Photos
Vidéos
Presse

” Des volutes de fumée, des costumes bigarrées et une scénographie enivrante qui rappelle les 1001 nuits… Dès les premières minutes, nous voilà subjugué par le monde merveilleux d’”Aladin” au théâtre du Palais Royal. Ici, Aladin imite le crapaud, le sultan mange des croissants, une danseuse petite est jalouse de sa comparse mince et grande… On aime ces petits écarts qui distillent une pincée de réalisme dans cette pièce haute en couleurs. Mais surtout, on se laisse griser par le décor magique. Comme ces jets de lumières qui dessinent le palais en arrière-plan, alors que des danseuses virevoltent devant un sultan bon enfant. Car la princesse Jasmine préfère offrir à son père une ribambelle de spectacles pour le détourner de son projet de la marier. Alors que Jaffar, – il est tel qu’enfant, on l’imaginait, flippant, ne cesse de le rappeler à l’odre. Comme dans le conte, la princesse fond lorsqu’elle croise le bel Aladin. Enamourée, elle s’exclame : “Je rêve d’offrir mon corps, heu, mon coeur, à celui que j’aime.” Dans cette joyeuse intrigue, le génie, incarné avec brio, enchaîne les blagues. “Iznogoud a un fils, comment s’appelle t-il ?” Et le voilà qui se met à chanter “I feel good” sous les applaudissements du public. Une comédie pleine de peps qui réveille les petits et pas seulement. Lorsqu’une mère demande à ses enfants, “Vous avez aimé ?”, c’est son mari qui répond, tout frétillant (et les yeux brillants): “c’était super !”


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/marilu.aurone.dev/public_html/wp-includes/functions.php on line 4757

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/marilu.aurone.dev/public_html/wp-includes/functions.php on line 4757